Retrouver confiance en soi grâce à la greffe de cheveux

calvitie greffe cheveux

La perte de cheveux peut avoir un impact considérable sur l’estime et la confiance en soi. En effet, les cheveux occupent une place importante sur l’apparence sur la perception de soi et une calvitie peut être difficilement vécue. La greffe de cheveux peut être un excellent moyen de renforcer la confiance en soi pour les personnes atteintes d’alopécie. Elle peut contribuer à une meilleure sensation de bien-être et à se sentir plus jeune. Mais pour parvenir à cet effet, il faut que l’opération soit bien réalisée.

FUE et FUT : Les deux procédures les plus populaires

La greffe de cheveux peut être réalisée en deux méthodes : le FUE (extraction d’unité folliculaire) et FUT (greffe d’unité folliculaire, aussi appelée méthode par «bande»).

Le FUT est la méthode la plus ancienne. Elle consiste à couper et à enlever une bande de peau et de poils sur le cuir chevelu du patient. La bande obtenue est ensuite divisée et transplantée sur les zones éclaircies. Le FUT peut laisser une cicatrice sur le site donneur, mais sera recouvert de cheveux.

Plus récente, la FUE consiste à réaliser de petites incisions autour de chaque unité de follicule pileux pour prélever des greffons. Ces derniers seront ensuite préparés et transplantés sur la zone éclaircie. Contrairement au FUT, cette procédure nécessite moins de suivi et de convalescence. Elle demande cependant plus de temps que la méthode FUT, ce qui augmente les coûts. Cette intervention est donc moins invasive. Bien que les résultats sont les mêmes, le FUE permet aux patients de se rétablir beaucoup plus vite et est moins douloureux.

Bien choisir le médecin et la clinique

Certes le coût est un élément important dans le choix de la procédure, mais il ne doit pas être un facteur décisif. Les taux de réussite sont tout aussi importants que le coût pour décider d’avoir recours ou non à la greffe de cheveux. Pour s’assurer que l’opération soit réussie, il est important de s’adresser à une clinique et à un chirurgien qui ont une grande expérience dans la transplantation de cheveux. Demandez à voir des images avant et après pour évaluer les résultats. Par ailleurs, n’ayez pas peur de demander au chirurgien son expérience et ses qualifications en la matière. Il est important de connaitre tous les risques et les avantages que peut avoir une greffe de cheveux avant de s’y lancer. Il ne faut donc pas hésiter à se renseigner auprès du médecin sur les risques et les complications possibles. Pensez également à lui demander les mesures qu’il prend pour minimiser les risques ainsi que les procédures à adopter en cas de complication. Cela vous permettra de mieux vous préparer psychologiquement mais aussi d’être mieux sécurisé lors de l’intervention. Les cliniques à prix réduits n’offrent pas les mêmes normes de soins que les cliniques et les médecins spécialisés. C’est pour cette raison que le prix ne doit pas être le seul critère de choix à prendre en compte pour une greffe de cheveux.

Autre article intéressant:  Santé et bien-être : comment soulager son problème de dos

Préparations et suivi

Les chirurgiens donnent généralement des recommandations avant et après l’intervention. Il est important de les suivre à la lettre pour éviter toute complication. Par ailleurs, une période de suivi doit être prévue pour s’assurer que le patient se rétablisse bien. Ce laps de temps est prolongé pour la méthode FUT, car un programme de suivi rigoureux est nécessaire. Par contre, la FUE nécessite peu de temps d’immobilisation et de suivi, vous permettant ainsi de reprendre votre vie normale le plus rapidement possible. Généralement les chirurgiens demandent d’éviter l’alcool, la cigarette, les exercices physiques intenses (particulièrement la sueur excessive) et même des aliments épicés avant et après l’intervention.