Généralité sur la schizophrénie

La schizophrénie fait partie des problèmes mentaux chroniques. Elle est la plus fréquente par rapport aux autres troubles mentaux. Selon le degré de la maladie, le schizophrène peut rester chez lui ou se faire interner dans un hôpital. Les informations ci-dessous vous mettent au courant de tout ce qu’il faut savoir sur la schizophrénie. Une suggestion importante sur le patient atteint de cette maladie est aussi mise en évidence dans les lignes qui suivent ! Tout de suite les détails à ce sujet !

L’importance de la consultation psychologique

Pour essayer de réduire petit à petit l’intensité ainsi que l’impact des idées délirantes chez un schizophrène, il est important de consulter un psychologue. Ce patient doit suivre une psychothérapie. Cette forme de thérapie aide également le patient à accepter sa maladie est à prendre régulièrement ses médicaments. Cette forme d’accompagnement se fait sur le long terme. Elle est aussi synonyme de soutien pour le patient. Il est possible de trouver un psy à Jette si vous vivez dans cette destination, et qu’un de vos proches est atteint de cette maladie. N’attendez pas que la maladie s’aggrave pour consulter. L’idéal est de prendre rendez-vous le plus tôt possible. Plus le cas est détecté à l’avance, plus les traitements peuvent répondre positivement face aux troubles mentaux.

Définition de la schizophrénie

La schizophrénie se définit par une maladie mentale qui touche l’émotion, le sentiment, la perception, le comportement et la pensée d’une personne. Tous ces points ne sont pas touchés par la maladie au même stade. Cette maladie évolue différemment d’un individu à l’autre. D’ailleurs, une personne schizophrène est à même de vivre comme des gens normaux pendant un long moment. La maladie commence souvent par des déficits cognitifs. Les perturbations au niveau du traitement des informations, de l’apprentissage, de la mémoire et de l’attention surviennent généralement.

Autre article intéressant:  Gestalt : Une thérapie centrée sur le client et sur l’instant présent

Causes de la schizophrénie

La schizophrénie n’a pas de cause unique. Les chercheurs soulignent que les causes peuvent être issues d’un facteur génétique. Outre cette affirmation, les facteurs environnementaux sont aussi des faits déterminants de la schizophrénie. Les plus courants sont les problèmes de développement fœtal, la prise de substances psychotropes, etc.

Manifestations de la schizophrénie

Les spécialistes en psychologie et en psychanalyse mettent en évidence trois groupes de manifestations de la schizophrénie. Ce sont essentiellement :

– Les symptômes positifs : ils se traduisent par les hallucinations, les délires, la mégalomanie, la paranoïa et le sentiment de persécution

– Les symptômes négatifs : se démontrent par la perte d’intérêt et l’isolation

– Et les symptômes de perturbations : ils englobent les sentiments contradictoires, les discours incohérents, les désorganisations de la pensée, du comportement et de la parole, etc.

Il est difficile de diagnostiquer la maladie lorsque les symptômes ne sont pas positifs. Les descriptions de la maladie peuvent parfois se confondre avec d’autres signes de pathologie. Dans tous les cas, l’aide de l’entourage est toujours importante qu’il s’agit de partage avec le psychologue toutes les remarques sur la santé du schizophrène ou encore pour l’encourage et le soutien qu’il doit apporter.