Découvrir la mésothérapie

C’est en 1952 que la mésothérapie est découverte en France. Cette technique de soin esthétique consiste à injecter superficiellement avec de petites aiguilles un traitement en faible dose à un endroit précis dans une indication précise. Le but est de combattre des inflammations et des douleurs diverses. Elle est également utiliser pour décontracter et revitaliser la peau sur une partie bien définie du corps notamment sur le visage. Les professionnels dans ce domaine utilisent des mélanges thérapeutiques comme les soins anti oedéme, anticapitons, anti rétention d’eau, défibrosant, anti-douleur, anti-inflammatoire, phytothérapeutiques, antioxydants, etc. La mésothérapie est prise en charge par des professionnels comme le docteur Hosana et n’est appliquée qu’après un bilan médical approfondi.

Brève définition de la mésothérapie

La mésothérapie est une méthode qui ne peut être utilisée que par un dermatologue ou bien un médecin esthétique qualifié. Son but est de soigner un maux par l’introduction de produits médicamenteux principalement composés de minéraux et de vitamines. Ceux-ci sont sélectionnés en fonction du problème à traiter. L’atout de cette technique est qu’elle permet d’injecter le produit au plus près de la source du problème. Ainsi, les médicaments n’ont plus à parcourir tout l’organisme du patient pour atteindre sa cible. Le soin facilite la diffusion de la concentrée de produits sur une partie précise du corps. Ce qui optimise son efficacité. Cela réduit également les effets non désirables des soins et les risques pour les autres organes du corps qui sont sensibles aux médicaments comme l’estomac ou encore le foie.

Comment faire des injections en mésothérapie ?

Les professionnels en mésothérapie comme le docteur Hosana ont une maitrise parfaite du dosage des injections à utiliser. Ils doivent également connaitre le bon endroit où celles-ci doivent être injectées afin d’assurer la réussite de la thérapie. Bien que les injections soient réalisées localement et ne nécessitent aucune anesthésie, elles ne sont que très peu douloureuses. En effet, la profondeur maximale de l’injection est de 10 mm. Elle est évaluée en fonction du soin à faire. Pour les patients plutôt sensibles, les professionnels appliquent une dose de crème anesthésiante pour prévenir les douleurs.

Chaque patient ne peut recevoir l’injection d’un même produit que trois fois. Il est également recommandé de n’utiliser que les produits qui sont connus et recommandés par la SFM ou Société Française de Mésothérapie.

Chaque injection est toujours précédée d’un diagnostic approfondi et d’un bilan. C’est seulement après avoir fait une évaluation que le médecin réalise les soins avec des matériels à usage unique. En fonction des cas, l’expert peut faire une des deux types d’injections possibles dont celles qui est dites « manuelles » et celles qui est dites « assistées ». La différence entre les deux réside dans l’application des produits. La première est réalisée avec une simple seringue et une aiguille tandis que la seconde nécessite l’usage d’un injecteur électronique. Quelle que soit l’option prise, les conditions de stérilisation doivent être optimales pour éviter les effets secondaires dont l’infection.

Le nombre de séance est variable d’un patient à un autre. Il peut être de 3 à 4 fois avec une durée de 20 minutes et chaque séance nécessite une pause de 15 jours. La personne doit encore poursuivre son traitement une fois tous les 30 jours pendant quelques mois puis il sera de plus en plus espacé.

Autre article intéressant:  Qu’est-ce que la flore de Dordelein ?

Quelles sont les maladies qu’on peut traiter avec la mésothérapie ?

A la base, la mésothérapie comme celle utilisée et appliquée par le docteur Hosana n’a été utilisée que pour les sportifs souffrants de rhumatismes articulaires et de tendinites. Au fil des années, elle est devenue une technique appliquée pour tout le monde. Désormais, les professionnels en médecine l’utilisent pour soigner les problèmes dermatologiques comme l’herpès ou le zona. Elle permet aussi d’aider les patients qui souffrent de douleurs chroniques comme la migraine ou de troubles de la circulation sanguine. Les personnes qui ont besoin de soins esthétiques particuliers peuvent également avoir recours à cette méthode.

Comme n’importe quel soin, la mésothérapie a aussi des contres indications mais elles sont rares. Elle est généralement à voir de près pour les patients qui ont des allergies.

La mésothérapie contre les rides ?

La mésothérapie comme disait plus haut est une technique utilisée dans la médecine esthétique. Elle permet de réduire voire de supprimer les rides et d’autres problèmes relatifs à la peau. Le but de l’application des produits est de garder le visage plus lisse, plus serein et de donner de l’éclat à la peau.

Divers professionnels comme le docteur Hosana se servent aussi de la mésothérapie pour réduire voire supprimer les cellulites. Le médecin évalue la situation du patient et adapte le mélange de produits à injecter suivant son état. Indolores, les injections ont un effet raffermissant et réduisent les cellules graisseuses. Mais pour qu’elles soient vraiment efficaces, il faut poursuivre les traitements sur le long terme.

Il est également possible d’utiliser la mésothérapie pour lutter contre la chute de cheveux. Ce type de soin à but esthétique est utilisé par les personnes qui viennent de suivre d’autres traitements, qui viennent d’allaiter ou qui souffrent tout simplement de calvitie. Il faut noter que les soins esthétiques par mésothérapie faits par le docteur Hosana ne sont pas remboursés par la Sécu.

La mésothérapie applicable chez soi

Plusieurs médecins et professionnels en mésothérapie proposent des soins usant de cette technique et faisable à la maison. C’est une pratique économique mais aussi efficace et pratique surtout pour les personnes qui ont peur des piqures. Les produits ne seront donc pas injectées mais plutôt appliquer sur la peau. C’est un protocole non invasif doté en simultanément de vertus hydratantes et anti-âges. Pour ce faire, le patient doit avoir un mesoroller. Il s’agit d’un dispositif muni de micro-aiguilles facilitant l’application des produits. Avant son usage, il est impératif de demander le mode d’utilisation au professionnel auprès duquel le patient a fait son diagnostic. Il donnera les indications et contres indications indispensables à savoir. Il décidera également si la maladie peut être soignée chez soi; ou bien si le patient doit faire les soins en cabinet.