Rampe d’accès pour PSH : un essentiel à avoir à la maison

Pour une PSH ou une personne en situation de handicap, la rampe d’accès est un moyen qui aide à monter une marche ou un endroit situé en hauteur plus facilement. Elle est surtout utilisée lorsque la PSH se déplace sur un fauteuil roulant. Dans ce cas, elle peut utiliser, soit une rampe fixe à installer dans un endroit où elle se rend fréquemment. Elle peut aussi utiliser une rampe amovible qui peut être déplacée n’importe où pour faciliter l’accès d’un endroit à un autre, plus en hauteur.

Rampe fixe ou mobile ?

La rampe fixe est un dispositif qui s’installe surtout dans le domicile de la PSH. Elle lui permet de se déplacer plus confortablement d’un endroit à un autre et de monter une marche ou une autre pièce de la maison située en hauteur, avec son fauteuil roulant. Elle aide la personne en situation de handicap à se déplacer plus confortablement et d’avoir plus d’autonomie. Par ailleurs, ce type de dispositif est censé être durable. C’est donc une rampe robuste qui va se placer sur un emplacement précis pendant des années sans qu’on ait besoin de la toucher ou de la déplacer.

Par ailleurs, la mise en place de ce type de rampe durant la rénovation d’une maison ne demande pas l’autorisation de la mairie. C’est un dispositif qui est vital et nécessaire pour la PSH. Toutefois, si l’installation de la rampe demande la déformation d’un espace public comme le trottoir ou autre, et qu’elle est placée à l’extérieur de la maison, vous devez demander à la mairie d’accorder les travaux nécessaires pour sa pose.

Enfin, sachez aussi que l’installation de ce type de rampe peut être assez onéreuse. Pour ce qui est de la rampe mobile, c’est un modèle de dispositif qui peut être installé dans un endroit et enlevé à tout moment. Il est utilisé de manière ponctuelle et seulement en cas de besoin pour la PSH. Ce type de rampe est surtout pratique si la personne avec des problèmes de motricité est logée dans une maison de location. Néanmoins, comme ce type de rampe n’est pas nécessairement esthétique, l’entourage de la PSH devra installer la rampe en cas de besoin et l’enlever après le passage de l’individu sur son fauteuil roulant même manuel. Néanmoins, c’est une solution peu chère malgré les tâches à faire lorsqu’on doit l’utiliser. Pour limiter l’intervention des proches ou des voisins, il est recommandé d’opter pour un fauteuil roulant électrique. Acheter un nouveau fauteuil n’est pas nécessaire dans ce cas, des sites spécialisés tels que Acekare met en vente des kits pour motoriser les fauteuils roulants manuels.

Autre article intéressant:  Gestalt : Une thérapie centrée sur le client et sur l’instant présent

Choisir une rampe pour PSH

La première chose à considérer avant d’acheter une rampe, c’est le besoin de l’utilisateur. De ce point, vous pouvez déterminer si vous voulez une rampe fixe ou mobile. Ensuite, vous devez prendre en compte la forme et la longueur de la rampe en fonction de la hauteur de l’obstacle où cette dernière sera installée. En effet, les rampes sont présentées sur le marché sous différentes hauteurs maximales, mais qui peuvent être ajustables pour certains modèles.

Il faut également prendre en compte le type de matériau de conception qui est généralement en alu, mais aussi le poids maximal supporté par le dispositif. Sur le marché, vous avez des rampes qui peuvent supporter un poids de 200 kg jusqu’à 340 kg. Concernant le degré d’inclinaison de la rampe, de lui va aussi dépendre la longueur de la rampe. Sachez dans ce cas que si l’inclinaison est de 5 %, la longueur doit faire 320 cm. Si elle est de 7 %, il faut compter 500 cm de long tout au plus.